Face à l’immobilisme, la FCPE 13 se mobilise...

Face à l’immobilisme, la FCPE 13 se mobilise aux côtés des parents...

Après des semaines d’attente, la ville de Marseille a annoncé que les parents devront récupérer les enfants les vendredis après-midi, qu’il n’y aura ni garderie, ni d’activités périscolaires pour les élèves.
Une situation injuste pour les écoliers marseillais qui ne bénéficieront pas des bienfaits de cette réforme qui les place au coeur d’un projet ambitieux. Au-delà des parents d’élèves, c’est toute la communauté éducative qui s’indignent que la mairie n’assure pas les activités éducatives comme le prévoit le décret.
Une décision qui provoque l’incompréhension et la colère chez les usagers du service public d’éducation comme elle développe un sentiment d’angoisse pour les familles qui ne pourront pas récupérer les enfants.
La FCPE 13 demande que la ville de Marseille assure un service minimum.
La FCPE 13 veut s’emparer du débat sur l’école dans la cité phocéenne et peser ainsi dans tous les choix que la municipalité fera en matière d’organisation de la réforme des rythmes scolaires comme du maintien du service public le vendredi après-midi. Il en va de la responsabilité de l’ensemble des élus marseillais.
Les parents d’élèves ne seront pas les otages de comportements irresponsables qui nuisent aux intérêts de nos enfants et fragilisent la cohésion familiale. La FCPE 13 réclame que la municipalité de Marseille mette rapidement en place, dès vendredi, un mode de garde adapté qui réponde aux attentes des familles.
Face à un refus qui pénaliserait fortement les parents, la FCPE 13 lancera l’Opération écoles ouvertes vendredi après-midi et demande au Maire de Marseille de mettre à la disposition des parents d’élèves les écoles de la ville afin qu’ils assurent, eux-mêmes, l’accueil des enfants.
La FCPE 13 refuse de se substituer au service public mais assurera la prise en charge des élèves afin de pallier aux insuffisances et aux carences des services municipaux.
Nous demandons aux parents, aux grands parents mais aussi aux partenaires de l’école publique de se mobiliser très largement dans l’ensemble des écoles de la ville, les vendredis après-midi pour défendre la cause des enfants et faire triompher les valeurs républicaines...

Voir l'article

Informations supplémentaires