Appel à la mobilisation

Orphelines mais pas seules

La sombre actualité de ces derniers jours, où la Nation toute entière se tourne vers l’Éducation Nationale, doit appeler chacun à prendre ses responsabilités.
La Fédération des Conseils de Parents d’Élèves des Bouches du Rhône appelle l’ensemble des parents à se mobiliser devant le Rectorat, à l’occasion de la tenue du Comité Technique Académique (CTA).
L’objectif du rassemblement étant de réclamer un examen très approfondi pour chacun des établissements scolaires mécontents quant à leur sortie du dispositif d’éducation prioritaire.
Un refus provoquerait une profonde injustice pour les élèves et leurs parents qui vivent dans des quartiers, où demeurent encore trop souvent des difficultés économiques et sociales majeures.
Dans le contexte économique, où l’école s’avère l’unique source d’espoir pour tant de parents soucieux de la réussite de leurs enfants, on ne peut pas prendre de telles décisions sans mesurer les conséquences.
La FCPE 13 refuse donc la nouvelle carte des Réseaux d’Éducation Prioritaire telle qu’elle est prévue dans notre département et plus particulièrement à Marseille. Il est très important que le nouveau Recteur se saisisse de ce dossier car l’éducation prioritaire est un enjeu pour nos territoires, pour nos enfants auxquels on se doit de préparer un avenir plus radieux.
Le retard dans la mise en place des rythmes scolaires fût un parcours du combattant pour chaque parent pris au piège d’un imbroglio politique intolérable pour une ville comme Marseille. Ville dont la fragilité de certains quartiers est connue et où les enfants sont livrés à eux-mêmes.
Abandonner des écoles entières comme "Air-Bel" ou des établissements scolaires comme Château Forbin c’est prendre de gros risques. Nous le mesurons encore plus aujourd’hui car l’École de la République est un rempart contre l’obscurantisme.
La FCPE 13 se bat tous les jours pour que l’équité, la laïcité soit respectées.
Il s’agit de lever les doutes légitimes qui pèsent sur une réforme ambitieuse mais où l’on a le sentiment qu’elle s’opère à moyens constants. Le processus d’exclusion des établissements scolaires reste opaque et semble régi par une vision comptable sans prise avec la réalité du terrain.
Pour nous, il est urgent de réétudier le statut des "écoles orphelines" qui sont le reflet d’une aberration dans le processus de décision. Une demande est formulée afin que les écoles de rattachement à un collège hors éducation prioritaire puissent voir leur situation évaluée en fonction de leurs propres critères sociaux comme l’a signalé Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Éducation Nationale.

STOP l’éducation doit redevenir une priorité pour tous !

La FCPE 13, consciente que d’importants moyens ont été déployés dans notre département, demande que la concertation se prolonge notamment pour "les écoles orphelines" et également pour le secondaire.
Ces raisons essentielles et justifiées, nous amènent à demander, un réexamen des situations délicates dans la transparence et l’équité. Il en va du respect des valeurs républicaines.
Cette carte ne doit pas préfiguré un processus de ghettoïsation, un élève qui suit sa scolarité en éducation prioritaire doit, au contraire, pouvoir être rattaché à un établissement qui ne l’est pas et vice versa car l’enjeu de la mixité sociale est fondamental.
Le 20 janvier 2015, tous nos espoirs pourraient se concrétiser ou s’envoler !


    Mobilisation des parents

    Mardi 20 janvier 2015 à 13h00
    Devant le Rectorat à Aix-en-Provence   



icon-pdfVoir l'article

Informations supplémentaires