Des moyens à la hauteur de la mission du service public d'éducation

Construire l’École de la réussite de tous ne se fera pas sans moyens supplémentaires. L’Éducation doit être plus que jamais la priorité de notre société. C’est pourquoi la FCPE rappelle la nécessité d’un plan pluriannuel ambitieux pour réformer l’École, pour :
  • L’allégement des effectifs : maximum 25 élèves par classe (20 en ZEP), de la maternelle à la terminale
  • La création de postes statutaires de personnel médico-social, d’agents techniques et administratifs, de surveillants, de conseillers d’orientation, de psychologues, de documentalistes…
  • La création de postes d’enseignants pour la prise en charge de tous les enfants quelles que soient leur difficulté : extension des Réseaux d’Aide et de Soutien aux Élèves en Difficulté (RASED), aide individualisée de l’école primaire au lycée, travail en petits groupes
  • L’accueil de tous les enfants handicapés, grâce à l’engagement de l’État, avec priorité à la scolarisation en milieu ordinaire
  • La diminution des délais de remplacements des enseignants absents (trois jours ouvrés maximum)
  • La généralisation de l’initiation aux langues en primaire
  • La création au sein de l’enseignement public, de filières techniques et professionnelles adaptées aux demandes des élèves.
La FCPE 13 fera également valoir ses exigences auprès des collectivités locales et de l’État :
  • La construction de classes de maternelle, de primaire, de COLLÈGES, de lycées, de lycées professionnels, PUBLICS, pour que tous les élèves, notamment les collégiens, soient bien accueillis et disposent d’un véritable choix d’orientation
  • La poursuite de la rénovation et de la mise en sécurité des structures d’accueil
  • Un investissement massif en faveur de l’équipement multimédia des établissements, avec la mise à disposition de personnel formé
  • La gratuité pour l’ensemble des activités éducatives et pour les transports scolaires
  • La gratuité totale et égalitaire partout en France des manuels en lycée, grâce à une dotation de l’État
  • L’amélioration de la restauration scolaire, en terme d’accès, d’accueil, d’hygiène, de traçabilité et de transparence en matière de santé publique

Informations supplémentaires